Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Château d’Arcelot : Au Trianon, vous allez être reçus

Le Trianon est, dès la fin de cet été, la salle événementielle qui va faire parler d’elle dans la région. Avec sa grande capacité (jusqu’à 1 200 personnes), son environnement exceptionnel et son architecture soignée, le nouvel équipement accueille séminaires, colloques, soirées festives ou mariages. 

À l’approche de l’été, les ouvriers en sont aux finitions et l’aménagement des espaces extérieurs avance bon train. Le Trianon est presque prêt. Il accueille ses premiers événements à la fin de l’été – séminaires d’entreprise, spectacles, fêtes de mariage, colloques… La CPME de Côte- d’Or ou Réseau Entreprendre Bourgogne ont déjà jeté leur dévolu sur ce nouveau lieu de la vie économique régionale. « Nous disposons ici de la plus grande salle de réception de la région dijonnaise, dans un environnement d’exception », souligne Sylvain Camos, cogérant des lieux avec Pâquerette Jouffroy, propriétaire du château qu’on aperçoit, par- delà l’étang sur lequel glissent, majestueux, deux cygnes et leurs petits. Le décor est enchanteur, en effet. Depuis la terrasse de 500 mètres carrés et les espaces engazonnés alentours qui permettent l’accueil d’élé- gantes garden parties se dévoile le parc du château, un bijou paysager du XVIIIe siècle. 

«  Nous sommes assez discrets, nous respectons pleinement le site, mais nous asseyons ici, sur les hauteurs du parc, une construction d’aujourd’hui. »

Julie Piffaut, architecte HMONP, Dijon.

 

Un parti-pris architectural entre néoclassique et contemporain 

À l’écart du monument historique, le Trianon n’est pas, dans son architecture, un pastiche du style néoclassique qui caractérise Arcelot. « Nous avons trouvé un compromis entre ce que voulait la propriétaire du château, plutôt classique, et ce que demandaient les Bâtiments de France, carrément contemporain », expli- que Philippe Guilloux, l’architecte chalonnais du Trianon.

On retrouve donc quelques clins d’œil à l’histoire, comme ces colonnes dans le hall d’entrée, les arcades des fenêtres… mais l’allure générale est bien celle d’un bâtiment du XXIe siècle, largement vitré et donc très lumineux, utilisant des matériaux de construction durables, en particulier le métal, le verre et… le béton de chanvre, qui garantit une acoustique de grande qualité et fait régner une atmosphère agréable, apaisée. « Nous sommes finalement assez discrets, nous respectons pleinement le site, mais nous asseyons ici, sur les hauteurs du parc, une construction d’aujourd’hui », résume Julie Piffaut, l’architecte dijonnaise qui a cosigné la réalisation. 

Arcelot, the place to be à la rentrée 2022 

Pâquerette Jouffroy et Sylvain Camos ne cachent pas leur impatience, à quelques semaines de la livraison du Trianon. Une quarantaine de demandes de location leur est déjà parvenue. Le succès se profile, et ce n’est pas une surprise tant le lieu a été imaginé avec le souci du détail. « C’est une salle équipée en son, il suffit de se brancher pour connecter ses propres appareils, détaille Sylvain Camos. Nous avons des espaces en backstage très fonctionnels, lumineux, invisibles du public. Une grande porte vitrée à l’accueil permet de laisser entrer des voitures dans le bâtiment, ce qu’apprécieront les marques automobiles qui investiront le lieu pour des lancements par exemple. »

En configuration assise, le Trianon est dimensionné pour 350 convives, mais en format banquet, 500 personnes peuvent y prendre place et, en mode debout, pas moins de 1 200 spectateurs peuvent être accueillis. Un parking de 250 places est prévu à l’extérieur de l’enceinte du parc, accessible par de jolis pas japonais. À terme, le sous-bois juste en face de l’entrée principale sera rendu accessible, pour des temps de détente. Aucun doute : le Trianon va rapidement trouver sa place dans l’offre de salles événementielles de la région dijonnaise. À 10 minutes de la métropole, il va faire du petit village d’Arcelot the place to be, dès la rentrée.

«  Nous disposons ici de la plus grande salle de réception de la région dijonnaise, dans un environnement d’exception. »

Sylvain Camos, cogérant du Trianon, P-DG d’Ema Events.

 

Château d'Arcelot, Trianon, salle événementielle
Philippe Guilloux et Julie Piffaut, architectes, et Sylvain Camos, cogérant du Trianon.

 

Pour plus d’informations sur le Château d’Arcelot.

 

 

Jonas Jacquel

PHOTOS :

Réseaux sociaux

Application

Annonceurs

Derniers articles

Dans la même catégorie...