Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

CPME 21 : plus que jamais à votre service

Le nouveau conseil d’administration comme le nouveau bureau de la Confédération des petites et moyennes entreprises de Côte-d’Or (CPME 21) poursuit, en continuité, sa mission auprès des PME du territoire.

Tous les trois ans, l’assemblée générale de la CPME 21, à laquelle sont conviés les 750 adhérents du syndicat patronal, renouvelle le conseil d’administration. Le 15 mars dernier, huit des 24 élus du CA (soit six représentants pour chacune des quatre branches) ont été renouvelés, et le président Geoffroy Secula (par ailleurs dirigeant de la société Bourgogne Recyclage, à Travoisy près de Beaune) a été réélu pour un deuxième mandat. Au bureau, où siègent les quatre présidents de branche, il y a du neuf aussi, du coup, car Francis Pennequin, devenu trésorier de la chambre de commerce et d’industrie régionale, a laissé sa place au bureau tout en restant au conseil d’administration. Sébastien Brenot, dirigeant de la société fontenoise Éco Services, a été nommé secrétaire. Il rejoint l’équipe constituée lors du précédent mandat : Jean-Pascal Coutou, président de la branche services, David Chedoz, président de la branche artisanat, Lucie Mongeard, présidente de la branche commerce, Éric Boudier, président de la branche industrie, et Alexandra Vincent, trésorière.

Échanger, se rencontrer, partager

Ce qui motive tous ces chefs d’entreprise, par ailleurs largement occupés ? « Je côtoie ici des dirigeants qui rencontrent les mêmes problématiques que moi, dans des secteurs d’activité différents », témoigne Sébastien Brenot. Même chose pour Lucie Mongeard (directrice de l’hôtel-restaurant Le Richebourg à Vosne-Romanée) : « Au quotidien, chacun de nous est dans l’opérationnel. Cela fait du bien de faire une pause, de partager ses difficultés éventuelles, de se rendre compte qu’on n’est pas seule, de s’inspirer les uns des autres pour trouver des solutions ». Cet « enrichissement humain et culturel » qu’apprécie Jean-Pascal Coutou (assureur à Dijon, cabinet Abry Coutou), c’est un peu la marque de fabrique de la CPME. « L’ambiance est agréable, et on rencontre bien ici des gens de tous horizons, c’est complémentaire d’un engagement au sein d’une fédération professionnelle comme le bâtiment », ajoute Éric Boudier, dirigeant de la métallerie éponyme.

Porter la parole des petites voire des très petites entreprises, c’est aussi ce qui motive ces élus engagés. « Je représente les artisans, qui pèsent environ 15 % de nos adhérents, souligne David Chedoz, dirigeant de Smile Photography à Arceau. C’est un beau combat que de défendre les travailleurs indépendants. Pour eux, nous avons obtenu par exemple en février dernier que le patrimoine personnel du dirigeant ne soit plus saisissable en cas de défaillance ». « Il y a toujours besoin de défendre les PME, de faire remonter au national, jusqu’au gouvernement, les préoccupations qui sont les nôtres », ajoute Lucie Mongeard.

cpme21 « Partager ses difficultés éventuelles, se rendre compte qu’on n’est pas seule, s’inspirer les uns des autres pour trouver des solutions ».

Lucie Mongeard, présidente de la branche commerce

 

 

 

 

 

cpme21
La féminisation du CA et du Bureau de la CPME, un souhait devenu réalité comme en témoigne la photo d’Alexandra Vincent, vice-présidente de la Branche Service et trésorière du syndicat.

Une action concrète pour les entreprises en difficulté

La CPME 21 propose déjà à ses adhérents un grand nombre de services et de rendez-vous réguliers, organisés autour des trois axes stratégiques qu’elle a définis : la représentation des entreprises de l’ensemble du territoire, avec un accent mis depuis quelques années sur le recrutement de nouveaux adhérents hors de la métropole dijonnaise ; l’appui au développement de l’alternance ; l’accompagnement des PME dans leur transition digitale. Mais les élus portent de nouveaux projets, répondant aux attentes des entreprises du territoire.

Par exemple la mise en place d’un dispositif d’accueil des nouveaux arrivants, l’organisation de petits-déjeuners ambassadeurs, la création d’un nouveau « pôle » baptisé « Respire by CPME », « voué à associer sport, santé et bien-être pour des chefs d’entreprise qui ne prennent pas toujours assez soin d’eux », résume Sébastien Brenot. Ce pôle a été officiellement lancé le 19 mai avec un tournoi de padel au golf Dijon-Bourgogne.

Mais la confédération côte-d’orienne planche surtout, cette année, sur le déploiement de son groupement de prévention agréé (GPA) présidé par l’emblématique Rémy Seguin : une association, née en mars, dont la CPME est membre fondateur avec le Sasti (Service d’accompagnement socio-professionnel des indépendants) que préside Éric Boudier, Égée (Entente des générations pour l’emploi et l’entreprise) et Agea (Agents généraux cpme21.fr d’assurance), soutenue financièrement par le conseil départemental, la région et l’État, et dont la vocation est d’accompagner les entreprises en difficulté. « Dès les premiers signaux d’alerte, le GPA est capable d’intervenir pour identifier des solutions, faire intervenir des partenaires de l’entreprise, écouter le dirigeant, l’accompagner, y compris sur le plan psychologique, explique Geoffroy Secula. Objectif : éviter le pire ! » « Ce genre d’initiative est fondamentalement utile, ajoute Éric Boudier. Comme lorsque la CPME s’est investie dans le sauvetage du centre de formation des apprentis (CFA) de La Noue à Longvic, devenu depuis l’École des métiers Dijon métropole : quand on fait ça, on sait qu’on sert à quelque chose ! »

Pour plus d’informations : CPME 21

David Chedoz, DR

PHOTOS :

Réseaux sociaux

Application

Annonceurs

Derniers articles

Dans la même catégorie...