test

Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Dijon Bourgogne Business Club : Une histoire de rencontre

« Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c’est quelque chose qui ressemble au destin », disait Tahar Ben Jelloun. Des mots qui résonnent particulièrement chez Richard Rudelle, l’homme derrière le prestigieux Dijon Bourgogne Business Club (DBBC), un club où la destinée des entrepreneurs se tisse au fil de déjeuners d’exception.

L’aventure commence en 2018 lorsque Richard Rudelle, homme de contact et visionnaire, croise la route d’Olivier Talbert, fondateur du « Business Club ». Il est instantanément séduit par l’aspect novateur et convivial de la franchise. « À cette époque, j’habitais encore en région lyonnaise et je souhaitais monter un club là-bas. Olivier m’annonce alors qu’un Business Club est déjà en cours de création. J’ai donc adhéré pendant deux ans, en qualité de membre, au Lyon Rhône Business Club qui avait élu domicile au Groupama Stadium ». En 2021, retour aux sources à Dijon, il crée son propre organisme de formation à la reprise d’entreprise et en profite aussi pour créer le Dijon Bourgogne Business Club, dont il est franchisé et manager. On dit souvent que les concepts les plus simples sont les plus efficaces. Avec DBBC, l’idée est de proposer un réseau de dirigeants et de décideurs, issus de préférence de l’univers industriel. Chaque mois, les membres sont conviés à un déjeuner au salon Napoléon du Grand Hôtel La Cloche, une recette immuable au timing bien précis : l’apéritif précède un déjeuner assis, propice aux échanges – où chacun peut émettre trois vœux afin d’être à la table de tel ou tel convive -, avec en prime la prise de parole d’un invité prestigieux au parcours inspirant. Parmi les intervenants déjà annoncés pour le premier semestre figurent des personnalités éminentes telles que Pierre- Emmanuel Taittinger, Jean-Michel Fauvergue, ancien patron du Raid, Jérôme Kerviel, Bernard Razzano, Catherine Petitjean, et Yves Morizot. « Nous choisissons nos intervenants, car ils sont aussi capables de procurer des émotions et de raconter des histoires inspirantes qui parlent au plus grand nombre », souligne Richard Rudelle.

« C’est un club qui allie l’utile à l’agréable. Les industriels ont peu de temps, c’est donc le côté ludique et efficient qui prime au Dijon Bourgogne Business Club. » – Richard Rudelle, fondateur et manager du Dijon Bourgogne Business Club.

Rencontrer et rêver

Parmi les membres qui ont déjà rejoint le DBBC, on compte des figures éminentes du paysage économique régional telles que Stephan Bourcieu (BSB), Pierre Cléon (cabinet Cléon-Broichot-Martin, expertise comptable), Thierry Roughol (assistant à maîtrise d’ouvrage spécialiste de la rénovation énergétique), Virginie Taupenot (fondatrice et dirigeante de Co-Alliance), Jean-Philippe Girard (Eurogerm), Jérôme Ballet (Caisse d’Epargne), Maximilien Gros (Centre Alpine Dijon), et Jean-François Buet, qui a pris la présidence du club. « C’est un club qui allie l’utile à l’agréable. Les industriels ont peu de temps, c’est donc le côté ludique et efficient qui prime au Dijon Bourgogne Business Club », insiste ce dernier. De son côté, Richard Rudelle ajoute à la mission de DBBC une question réthorique : « Quel chef d’entreprise n’a jamais rêvé de rencontrer et d’échanger avec un ancien Chef d’Etat, un ministre éloquent, un capitaine d’industrie inspirant, un ancien chef d’Etat Major des armées, un de ses sportifs préférés ? Quel chef d’entreprise n’a jamais rêvé de réaliser des affaires dans un cadre extraordinaire avec d’autres décideurs locaux le temps d’un déjeuner ; de pouvoir présenter simplement son activité ; de remercier ses clients et collaborateurs lors d’un déjeuner singulier ; de faire partie d’une famille d’entrepreneurs pour rompre sa solitude de dirigeant ? »

3000 membres, 46 clubs, 1200 déjeuners, les chiffres nationaux parlent d’eux-mêmes. De son côté, les ambitions du club dijonnais sont claires : atteindre 80 membres d’ici fin 2024 et viser les 120 membres d’ici fin 2025. Pour présenter le club dans toute sa splendeur, une première soirée de prestige est prévue au somptueux château de Saulon le 7 décembre. Le coup d’envoi officiel sera ensuite marqué par un déjeuner en présence de Pierre-Emmanuel Taittinger le 11 janvier, attirant plus de 150 participants. Des projets plein la tête, l’équipe de DBBC compte bien étendre son maillage géographique avec la création potentielle d’un deuxième club à Besançon, ainsi qu’un troisième entre Mâcon et Bourg-en-Bresse. Affaire(s) à suivre.

Dijon Bourgogne Business Club : Une histoire de rencontre
Richard Rudelle et Jean-François Buet, respectivement manager et Président du Dijon Bourgogne Business Club.

Dijon Bourgogne Business Clubdijon-bourgogne-business-club.fr – Contact : Richard Rudelle – rrudelle@club-dbbc.fr – 06 87 16 87 82

Jonas Jacquel

PHOTOS :

Réseaux sociaux
Application
Annonceurs
Derniers articles
Dans la même catégorie...