test

Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Dijon Bourgogne Events : une ambition pour Dijon

Nouvelle gouvernance pour le parc des congrès et expositions de Dijon. Dijon Bourgogne Events a pris ses marques à la tête de l’équipement, avec une feuille de route ambitieuse : moderniser la foire et inventer le palais des congrès de demain.

Cent ans tout pile après la toute première foire, une page se tourne dans l’histoire du parc des congrès et des expositions de Dijon. Depuis le 17 avril, l’équipement est géré par Dijon Bourgogne Events, société publique locale créée par la ville de Dijon et Dijon métropole en attendant, peut-être, l’entrée au capital de la région Bourgogne-Franche-Comté et du conseil départemental de la Côte-d’Or. Danielle Juban, vice-présidente de Dijon métropole déléguée au développement économique et à l’attractivité, en assure la présidence. « Notre ambition se résume en quelques mots-clés, dit-elle : modernité, performance, rayonnement. »

Les acteurs économiques peuvent surtout être rassurants : il y a bien un pilote dans l’avion, après la fin de la concession accordée à l’association Dijon Congrexpo et le projet finalement avorté de confier l’exploitation à une société privée. La ville de Dijon, propriétaire de l’équipement, a mis en œuvre cette solution lui permettant de faire fonctionner le palais des congrès et le parc des expositions pendant les prochaines années, qui seront marquées par la restructuration complète des bâtiments. Un projet d’envergure puisqu’il s’agit de rénover et de transformer complètement plus de 30 000 mètres carrés en cœur de ville, en particulier le fameux hall 1 qui a fait les grands jours de la foire mais pose désormais de considérables problèmes d’étanchéité. « Le choix a été fait de maintenir l’équipement sur son site actuel« , précise Danielle Juban.

Mettant fin au débat sur l’éventuel déménagement en périphérie de la partie expositions. « Nous avons la chance de disposer ici d’un équipement comme en ont très peu de villes en France, souligne Hubert Cunat, directeur général de Dijon Bourgogne Events : un emplacement idéal au centre ville, une desserte par le tramway, la proximité de la gare et du cœur de ville, et cette association entre des espaces de congrès et de salons, prisée par les organisateurs d’événements. »

Réussir la foire 2023

À la tête de Dijon Bourgogne Events, qui emploie 25 collaborateurs, Hubert Cunat et Audrey Brulé, directrice adjointe, ont une feuille de route très claire. Premier objectif : réussir la foire 2023 ! Il est trop tard pour réinventer cet événement qui a tendance à s’essouffler, « mais nous introduirons dès cette année quelques nouveautés », glisse Audrey Brulé. Par exemple une table de Lucullus dorénavant consacrée à la biodiversité et au zéro déchet ; un espace dédié aux start-ups du secteur alimentaire, en lien avec Vitagora ; la création d’un salon des vins gratuit mettant à l’honneur les productions du Dijonnois ; une ferme Côte-d’Or plus longue ; davantage d’animations pour les enfants, qui ne paieront pas l’entrée en-dessous de 12 ans…

La réflexion est d’ores et déjà ouverte pour réformer les prochaines éditions, avec les acteurs du territoire – à titre d’exemple, une réunion de brainstorming a été organisée fin mai avec quelques professionnels de Cerclecom, l’association des professionnels de la com en Bourgogne-Franche-Comté. Bientôt un bureau des congrès Deuxième mission de la nouvelle équipe: structurer l’offre dijonnaise auprès des organisateurs de congrès et de salons. Doper la destination Dijon auprès de la clientèle d’affaires. Pour cela, il faut moderniser l’équipement certes, mais aussi accueillir de manière plus efficace. Ce sera le rôle du bureau des congrès, guichet unique rattaché à l’office de tourisme de Dijon métropole chargé de faciliter la vie des congressistes. « Un bureau des congrès prend en charge l’ensemble des problématiques : hébergement, restauration, transports…« , explique Danielle Juban.

L’augmentation considérable de la capacité hôtelière locale, avec 600 nouvelles chambres en 2023-2024, tombe à pic pour Dijon Bourgogne Events, qui peut se prendre à rêver d’accueillir à nouveau de grands congrès nationaux ou internationaux réunissant 1 000 voire 2 000 participants. François Rebsamen a d’ores et déjà annoncé la couleur : Dijon est sur les rangs, par exemple, pour accueillir le congrès international de la vigne et du vin à l’automne 2024. L’accès à l’auditorium, sous réserve qu’il soit compatible avec la programmation de l’Opéra de Dijon, pourrait aider à attirer ce genre d’événement – les discussions vont s’engager entre la SPL et la maison lyrique dirigée par Dominique Pitoiset. Et puis le parc des congrès de demain devra être en mesure de proposer des services nouveaux, innovants, complète Hubert Cunat : « Tout est à imaginer, en lien avec les acteurs économiques. Pourquoi pas une offre autour du coworking, du team building, des offres attractives pour les PME qui souhaitent organiser une formation ou une réunion… » Le parc des congrès et des expositions prépare son entrée dans une nouvelle ère.

« Notre ambition se résume en quelques mots-clés : modernité, performance, rayonnement. » Danielle Juban, présidente de Dijon Bourgogne Events.

Dijon Bourgogne Events – 3, boulevard de Champagne à Dijon – dijonbourgogne-events.com – 03 80 77 39 00

Jonas Jacquel

PHOTOS :

Réseaux sociaux
Application
Annonceurs
Derniers articles
Dans la même catégorie...