Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Saint Vincent Tournante 2024 : L’art de communiquer le vin.

Tournée vers l’écologie et ouverte à de nouveaux publics, la Saint-Vincent tournante 2024 peut compter sur les bénévoles de Morey-Saint-Denis et de Chambolle-Musigny pour assurer la communication d’une tradition qui perdure depuis 1938.

En rendant hommage au métier de vigneron ainsi qu’à la richesse et à la diversité des vins de la région depuis près d’un siècle, la Saint- Vincent tournante est devenue un incontournable de la vie bourguignonne. Et surtout elle constitue une occasion de mettre une nouvelle fois en valeur nos climats, inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 4 juillet 2015. Les 27 et 28 janvier 2024, la fête viticole itinérante posera ses bouteilles sur la Côte de Nuits, dans les communes de Morey-Saint- Denis et de Chambolle-Musigny pour une 80e édition inédite placée sous la thématique des « arts et du vin ». Les deux villages voisins, réglant autrefois leurs différends par le biais de matchs de football fratricides, ne se livreront pas à une guerre des boutons.

« C’est une aventure incroyable à laquelle chacun apporte ses qualités humaines et professionnelles » – Jean-Baptiste Legrain, directeur de Création de MK Nexus

Non, les deux appellations uniront leurs forces pour moderniser la Saint-Vincent tournante et en faire un événement de son siècle, éco-responsable et inclusif. L’objectif est ambitieux, mais réalisable grâce à la mobilisation de nombreuses petites mains qui mutualisent leurs compétences au sein d’une association et de plusieurs commissions créées pour l’événement. Au cœur du dispositif, l’intergénérationnelle commission communication s’appuie sur la diversité de ses membres, qui apportent expérience et innovation, pour préparer et organiser une édition 2024 inoubliable.

Intergénérationnelle et complémentaire

En résonance avec la thématique de cette année, la communication du vin est un art qui a besoin de compétences plurielles. Jean-Baptiste Legrain, directeur de création de l’agence de communication MK Nexus, Jérémy Demortière, jeune pharmacien, et Bruno Poloni, retraité autrefois responsable informatique, partagent une même ambition : fédérer les passionnés et de nouveaux publics autour d’une fête qui sait se transformer. Lillois d’origine, Jean-Baptiste Legrain est arrivé en Bourgogne pour des raisons professionnelles en 2013, avant d’emménager à Morey- Saint-Denis il y a trois ans. « D’où je viens, la tradition est plutôt à la bière et au carnaval de Dunkerque. Même si j’ai découvert l’univers du vin sur le tard, mes voisins de Morey-Saint-Denis m’ont tout de suite invité à participer à l’organisation de la Saint-Vincent. C’est une aventure incroyable à laquelle chacun apporte ses qualités humaines et professionnelles, se réjouit le trentenaire, qui exerce sa créativité artistique au sein de l’association de la Saint-Vincent tournante 2024 pour concevoir les images, les visuels et le graphisme de la fête vinicole. Nous accordons nos violons entre membres de la commission. » Jean-Baptiste Legrain est formel : la communication est un travail d’équipe. Bruno Poloni, responsable informatique de la Saint-Vincent tournante 2024, ne peut qu’acquiescer. Dès lors qu’il a besoin d’un pictogramme pour alimenter le site, il fait appel à son collègue créateur. « Avant même la mise en place du site, j’ai créé un système de communication interne pour que le travail en commun puisse débuter sur de bonnes bases et se faire avec efficacité », ajoute celui qui a été responsable informatique tout au long de sa carrière. Installé à Morey-Saint-Denis depuis les années 1980, Bruno Poloni est un vieux de la vieille, véritable pilier au sein de la commission communication, mais également des autres puisqu’il doit récupérer un certain nombre d’informations à mettre en avant sur internet. « Je rencontre du monde. Chaque jour, je sors de ma zone de confort de retraité. J’étais autrefois connu pour être le mari de la directrice de l’école du village, je le suis maintenant en tant que bénévole à plein temps de la Saint- Vincent », résume-t-il avec sourire. Autre membre primordial de la commission : Jérémy Demortière. Pleinement ancré dans son époque, le jeune homme a fait des réseaux sociaux un outil indispensable pour attirer de nouveaux publics. « C’est un moyen d’élargir une fête traditionnelle à un public jeune, grâce à des formats courts et dynamiques et à des concepts sympathiques. Sur Facebook et Instagram, nous mettons par exemple en place un calendrier de l’avant Saint-Vincent tournante, qui court du 1er au 26 janvier ». Représentant d’une jeune génération passionnée par l’univers du vin, le pharmacien, qui habite à Chambolle-Musigny, a saisi l’occasion de la tenue de la Saint-Vincent tournante dans son village pour s’ouvrir les portes d’un cercle assez restreint. « J’ai toujours participé aux vendanges, mais plutôt sur la Côte de Beaune. Je suis un petit nouveau à Chambolle-Musigny. Participer à la Saint-Vincent m’a permis de rencontrer des personnes formidables et de découvrir des lieux que je n’aurais jamais imaginés ».

Une communication inédite

La Saint-Vincent tournante 2024 a fait le choix d’adhérer au réseau Éco-Événement et de respecter un certain nombre d’engagements éco-responsables en vue d’obtenir le label d’événement éco-engagé. « Nous allons même plus loin que ce qui est nécessaire pour obtenir le label, précise Bruno Poloni. Éco-impression, goodies recyclables et produits localement, pas de groupes électrogènes, toilettes sèches accessibles Toutes nos actions sont présentées sur le site internet. » La communication sur ces sujets, réalisée en collaboration avec la commission environnement, est essentielle, notamment auprès de la jeune génération, particulièrement sensibilisée à la question. Autre priorité : l’accessibilité à toutes et tous, particulièrement aux personnes à mobilité réduite. Plusieurs mesures ont été prises comme la création d’un pass pour l’accès au site en voiture, l’adaptabilité des toilettes sèches, la mise en place d’un service d’accompagnants et la fourniture de fanions pour la visibilité des personnes en fauteuil. « Nous avons mis en ligne un formulaire de demande d’accès au parking et de service d’accompagnement afin que les personnes à mobilité réduite puissent se signaler », déclare le créateur du site. Un événement qui allie parfaitement tradition et modernité, voilà qui fait du bien et donne envie d’y aller.

PHOTOS :

Réseaux sociaux
Application
Annonceurs
Derniers articles
Dans la même catégorie...