test

Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Virginie Bocca : face à face

Le visage est la première chose que l’on voit d’un entrepreneur. En prendre soin est devenu une nécessité. Première diplômée de l’Académie des Facialistes à s’être installée à Dijon, Virginie Bocca propose un moment de détente assurée avec, en prime, quelques rides en moins.

Quelle est la dernière fois où vous avez réellement pris le temps… de prendre le temps ? Parfois stressante et souvent épuisante, la vie entrepreneuriale laisse souvent peu de place à la pause. Pourtant, se reconnecter avec soi-même et trouver un moment pour se détendre semble être la clé pour tenir sur le long terme. Virginie Bocca sait de quoi il s’agit. Il y a encore quelques années de cela, elle-même vivait une vie à 100 à l’heure.

« Un dirigeant est toujours en représentation. Il doit convaincre, vendre, séduire et se mettre en scène. » Virginie Bocca, facialiste.

« J’ai travaillé en tant que directrice d’un grand groupe industriel pendant près de 10 ans. C’était un travail avec de grandes responsabilités et plus de 250 personnes à manager, sur cinq sites différents, dont une filiale aux ÉtatsUnis. Aujourd’hui, les dirigeants qui sortent de chez moi me disent qu’ils n’ont jamais ressenti ce type de détente, cette sensation de ne plus penser à rien pendant une heure… Pour moi qui ai eu une vie professionnelle très dense, c’est une immense satisfaction. Mon leitmotiv est de leur permettre de s’accorder un break et de repartir de chez moi avec le teint reposé, les traits lissés, une bonne mine »

Virginie Bocca : face à face

Un soin unique pour un visage unique

Officiellement diplômée de l’Académie des Facialistes de Paris, Virginie Bocca exerce ce métier encore peu connu en France. Dans son cabinet niché au 15 rue des Saunières, elle propose plusieurs gammes de massage du visage afin de redonner à celui-ci un éclat naturel et un teint plus lumineux.

Avant chaque séance, Virginie propose d’abord un petit questionnaire afin de mieux connaître la personne et ses pathologies. Un moyen parfait pour évaluer les types de soin à privilégier. « Chaque visage est unique et nécessite un soin sur-mesure. Se ressourcer, c’est aussi prendre soin de son corps, car le physique transmet beaucoup de sensations, d’émotions, d’intuitions. Sur un visage s’expriment toutes nos tensions. Il y a plus de 50 muscles sur notre visage, qui sont bien souvent non-stimulés ». C’est une ode au lâcher prise que propose Virginie ! Car, outre l’aspect purement esthétique, venir dans son cabinet est la promesse d’un instant détente aussi déroutant qu’agréable.

Prendre soin de soi… chez soi aussi

Maintenant que les masques semblent être définitivement tombés, les visages retrouvent peu à peu leur liberté. Pour certains, ils sont même l’image ou le reflet de leur entreprise. Alors mieux vaut en prendre soin. « Un dirigeant est toujours en représentation. Il doit convaincre, vendre, séduire et donc se mettre en scène. Le visage est la première chose que l’on voit de lui ou d’elle. Et comme c’est le numéro un, on cherche à le cerner. »

Virginie Bocca va plutôt chercher à le « décerner ». Face aux marques du temps, le facialisme s’avère être une parfaite alternative (ou complément) aux méthodes invasives de la chirurgie esthétique. Des cours d’auto-massage sont même proposés pour continuer de prendre soin de soi chez soi, et Virginie adapte son amplitude horaire pour convenir aux agendas chargés des dirigeants. Vous n’aurez plus aucune excuse !

Virginie Bocca, au 15 rue des Saunières à Dijon – 06 73 66 93 79 – virginiebocca-facialiste.com

Jonas Jacquel

PHOTOS :

Réseaux sociaux
Application
Annonceurs
Derniers articles
Dans la même catégorie...