test

Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

CPME 21 : Meilleurs vœux

Lundi 9 janvier, Geoffroy Secula, président de la confédération des petites et moyennes entreprises de Côte-d’Or (CPME 21) a convié ses nombreux adhérents à la désormais célèbre cérémonie des vœux. L’occasion de dresser le bilan de 2022, pour mieux aborder ce nouveau chapitre 2023.

Le décor majestueux de la salle de Flore a retrouvé sa fonction cérémoniale ce lundi avec la présentation des vœux de la CPME 21. Après des années de sevrage dues à la crise sanitaire, les 800 adhérents du syndicat patronal ont pu fêter ensemble cette nouvelle année 2023 en compagnie de leur Président, Geoffroy Secula. Accompagné de François Rebsamen, maire de Dijon, il a tenu à réaffirmer son soutien aux TPE/PME du département face à une année « qui s’annonce difficile ».

« 2022 a été une année particulière. Malgré les pénuries des matières premières et l’inflation, les carnets de commandes se sont plutôt bien remplis et j’en tire la conclusion que les chefs d’entreprise sont formatés pour franchir les obstacles. Il est plus facile de se préparer quand on connaît la hauteur des obstacles, cela est clairement l’un des rôles de notre organisation patronale« . Face à une conjoncture et une actualité assombries par la hausse des prix de l’énergie, l’émergence de tensions sociales et la difficulté de recrutement, le président du syndicat a accentué son message d’accompagnement et de solidarité envers « les grands patrons des petites entreprises ».

CPME 21 : meilleurs voeux
Plusieurs centaines d’adhérents étaient présents pour l’occasion.

Cap sur 2023 : faire face à l’incertitude

« 2023 sera une année difficile à cause de l’inflation galopante, la crise de l’emploi, la crise énergétique et certainement la récession. Tous les chefs d’entreprise sont impactés par la hausse des prix de leur fournisseur et par la hausse des salaires. Il est vital pour les TPME/PME qui constatent déjà une baisse de leur marge, de pouvoir augmenter leurs prix de vente et la CPME peut les accompagner à ce sujet. En même temps, les dirigeants font face à une situation inédite sur le front de l’emploi. Plus de la moitié de ceux qui ont été interrogés cherchent à recruter et 94% rencontrent encore des difficultés. La réforme de l’assurance chômage qui vise à réduire la durée d’indemnisation des chômeurs lorsque les entreprises recrutent est une bonne mesure que nous aurions souhaité encore plus incitative. Dans ce contexte, nous demandons également à ce que les entreprises puissent disposer de moyens pour que des contrôles soient réalisés à la fraude à l’arrêt de travail ».

Les entreprises ne doivent pas avoir à mettre un genou à terre à cause des prix de l’électricité ou du gaz.

Planifier la transition écologique

L’audace, voilà le thème qu’avait choisi la CPME 21 comme fil conducteur de sa convention annuelle en octobre dernier. Et bien de l’audace, c’est ce que demande aussi Geoffroy Secula au gouvernement en matière de transition écologique. « Concernant la crise énergétique, il est urgent de la planifier en fixant un cap progressif et clair à horizon 20 ans, pour que les entreprises puissent investir dans les énergies alternatives et plus pertinentes. Nous avons besoin de ce cap pour oser s’engager et investir. Les aides sur les prix de l’énergie seront considérables en 2023 pour les TPE/PME. Nous remercions néanmoins le gouvernement d’avoir conscience de l’impact de ces hausses sur notre économie. Les entreprises ne doivent pas avoir à mettre un genou à terre à cause des prix de l’électricité ou du gaz. Il faudra adapter les mesures à ceux qui en ont le besoin« .

Un nouveau « small business act »

CPME 21 : Meilleurs voeux
François Rebsamen a réaffirmé son soutien au tissu économique local.

En amont de ce discours, François Rebsamen a de son côté teinté son message d’optimisme en mettant en avant l’attractivité de la Métropole dijonnaise et en réaffirmant son soutien au tissu économique local. « Pour 2023 près de 180 millions d’euros d’investissements dans l’économie locale sont prévus. C’est un effort et un soutien considérable en temps de crise. De plus, dans les prochaines semaines, je proposerai également aux différentes fédérations professionnelles locales un pacte pour faciliter l’accès aux marchés publics à travers un nouveau « small business act« . »

www.cpme-21.fr

David Chedoz

PHOTOS :

Réseaux sociaux
Application
Annonceurs
Derniers articles
Dans la même catégorie...