Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Pré aux Clercs : entre convivialité et intimité

Haut lieu de la cuisine authentique et traditionnelle, le Pré aux Clercs n’en reste pas moins une adresse moderne, en accord avec son temps. Des recettes raffinées, un décorum feutré et des espaces privatifs pour savourer un bon repas d’affaires. Une adresse pleine de douceur, pour l’ambiance comme pour les papilles.

Les murs de l’établissement portent les reliques des plus grands du milieu. En place centrale, une citation du grand Georges Blanc « Sans passion, point d’élévation » – qui a apposé sa griffe sur la carte de l’établissement en 2017. Depuis, on mijote au Pré aux Clercs une recette qui allie modernité et raffinement. Ici, les salles se suivent en enfilade et permettent de profiter d’une multitude de cadres allant de l’ambiance conviviale d’une brasserie au calme et à l’intimité de la grande mezzanine et des trois salons privatifs : le salon des Beaux-Arts, parfait pour une réunion d’affaires, qui peut accueillir 14 personnes ; le salon Vauban, plus confidentiel, pour 9 personnes ; le salon du Palais pour 16 personnes. « Aujourd’hui, les chefs d’entreprise souhaitent sortir de leur bureau et des sentiers battus. Ils veulent proposer à leurs collaborateurs ou à leurs clients un cadre atypique pour leurs réunions d’affaires. Le Pré aux Clercs a cette capacité à s’adapter à toutes les demandes en Pré aux Clercs proposant plusieurs salles 100 % modulables, tant pour des petits-déjeuners que pour des repas, en disposition théâtre ou masterclass », explique Mathilde Hugueville, Responsable communication de l’établissement. Dans l’espace principal de service, les baies vitrées illuminent le tout et offrent une vue imprenable sur la place de la Libération et le palais qui la domine. Adresse de référence à Dijon, le Pré aux Clercs propose un service continu tout l’après- midi : on y vient donc pour le café entre amis, l’afterwork entre collègues ou le repas en famille.

Une cuisine au goût du jour.

À décorum soigné, carte en conséquence. Une carte qui reprend l’esprit Blanc, « tout en une certaine liberté », admet Bruno Dumont, directeur de l’établissement. L’un des exemples les plus emblématiques de ce mariage entre tradition et modernité, c’est cet escargot en persillade revisité en cromesquis. La carte 100% fait-maison, elle, est bien remplie : les classiques de la brasserie sont revisités avec goût et simplicité. On redécouvre, entre autres, les classiques œufs en meurette sauce au pinot noir, le magret de canard IGP, le pavé de turbot… Coup de cœur pour le suprême de volaille de Bresse AOP avec sa sauce crémeuse aux morilles. Côté desserts, on hésite entre la pomme caramélisée, la crème brûlée et le moelleux au chocolat cœur praliné. Le propriétaire des lieux, sommelier dans une vie antérieure, a lui-même constitué une collection ambitieuse de plus de 450 références qui saura combler les amateurs de bons vins. Pour parfaire l’expérience à vivre sur la place de la Libération, les propriétaires créent une toute nouvelle adresse, juste à côté du Pré aux Clercs : des caves et suites « prestige », qui devraient ouvrir pour les beaux jours.

Pré aux Clercs, 13, place de la Libération à Dijon – Téléphone : 03 80 38 05 05 – lepreauxclercs.fr

Jonas Jacquel

PHOTOS :

Réseaux sociaux
Application
Annonceurs
Derniers articles
Dans la même catégorie...