Le magazine des décideurs & des réseaux de  Bourgogne-Franche-Comté

Égalité professionnelle : un enjeu pour l’entreprise

Comment lutter contre les inégalités femmes-hommes en entreprise ? Laurence Gillet, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes, nous livre son point de vue.

Si l’égalité entre les femmes et les hommes est de nouveau une grande cause du quinquennat, il s’agit bien, au travers de cette politique publique, de continuer les efforts déployés en faveur de l’insertion économique des femmes. En revanche, on ne peut pas faire l’économie de travailler également à une plus grande mixité des emplois, ouvrant ainsi davantage d’opportunités aux femmes et aux hommes dans des secteurs qui recrutent. Il est donc tout aussi essentiel de travailler sur les représentations stéréotypées de certains secteurs d’activité (soins, santé, social,éducation…) appréhendés comme « féminins », que sur celles d’autres secteurs, perçus comme « masculins » (industrie, BTP, numérique, biotechnologies…).

Selon une étude menée en 2018 par le fonds monétaire international (FMI), l’élimination des inégalités femmes-hommes entrainerait une augmentation du produit intérieur brut (PIB) de 35%.

Que l’emploi soit salarié ou que l’on crée son emploi (et potentiellement d’autres) en créant ou en reprenant une  entreprise, chacun doit avoir en tête que la prise en compte de l’égalité professionnelle est un atout et un facteur de compétitivité pour l’entreprise, quelle que soit sa taille. Plusieurs textes législatifs ont permis de faire avancer le sujet de l’égalité professionnelle en fixant des obligations aux entreprises et en imposant des sanctions (la mise en place de l’index par exemple). Mais au-delà des obligations, l’intérêt majeur est de sensibiliser, d’accompagner et de conseiller les entreprises pour la mise en place d’indicateurs et d’actions concrètes.

Peu importe la taille de l’entreprise (TPE, PME…), chacun peut se saisir de ces questions à la hauteur de ses moyens : aménagement d’horaires, de locaux, articulation des temps de vie professionnel et personnel, facilitation de la prise de congé paternité, congé parental, crèche d’entreprise, aménagement des postes de travail, télétravail, mobilité interne, évolution salariale et promotion…

Dans le champ de l’égalité professionnelle, le soutien à la création et à la reprise d’entreprise par les femmes est aussi identifié comme un levier en faveur de l’emploi des femmes et comme un facteur de développement économique et social des territoires. Dans notre région, seulement un tiers des entrepreneurs sont des femmes. On retrouve celles-ci souvent dans des secteurs très codifiés (petits commerces, artisanat, santé, bien-être, professions libérales), à l’instar des familles de métiers des salariés, et concentrées dans les zones urbaines.

Un travail conjoint avec les réseaux de chef.fe.s d’entreprise

Favoriser l’accompagnement à la création reprise, notamment en ruralité, et dans le secteur de l’innovation, améliorer l’accès au financement, développer l’effet réseau constituent les grands axes d’un travail engagé par l’État avec ses partenaires institutionnels. En revanche, les pouvoirs publics ont besoin d’élargir le cercle des partenaires avec des acteurs de terrain. Le travail conjoint avec les réseaux de chefs d’entreprise (le mentorat par exemple), les syndicats patronaux, les réseaux consulaires sera la prochaine étape pour soutenir et accompagner l’entrepreneuriat des femmes.

En France, on estime en moyenne le coût des inégalités professionnelles pour la société à 80 milliards d’euros par an (écarts de salaire, accès aux postes, taux d’activité, promotion notamment). Réduire les inégalités économiques liées au genre entraînera une croissance plus forte et une augmentation de la productivité. Selon une étude menée en 2018 par le Fonds monétaire international (FMI), l’élimination de ces inégalités entraînerait une augmentation du produit intérieur brut (Pib) de 35 %. La question de l’égalité entre les femmes et les hommes est donc bien une question de justice sociale et économique.

Christophe Remondière

PHOTOS :

Réseaux sociaux

Application

Annonceurs

Derniers articles

Dans la même catégorie...